Intégration des contenus

Présence Sépaq en en-tête des documents

Documents imprimés en présentoir

Le nom Sépaq devra se trouver obligatoirement en en-tête pour bien identifier la marque mère (l’annonceur qui parle) sur les documents promotionnels et informationnels. Cette règle s’applique dans les cas où le nom de l'établissement, de l’activité ou de l’expérience (ex. : ski de fond) prédomine dans le titre sans aucune autre référence à la marque Sépaq.

Elle vise les documents présentant l’offre globale (réseau) sur une activité ou une expérience commune à plusieurs établissements. Cette mesure vise à faciliter notre reconnaissance aux endroits (comme les présentoirs) où le bas du document n’est pas visible et ne permet pas de voir le logo.

Imprimés grands formats

(en contexte de salons de consommateurs ou d'événementiel)

Le nom Sépaq devra également se retrouver inscrit dans la partie supérieure d’un visuel grand format (kiosque, bannière autoportante) pour assurer une bonne visibilité à la marque si du mobilier devait être placé devant la partie inférieure du visuel. Cette bonne pratique pourra pallier la difficulté pour le client de référer au logo Sépaq présent dans le bas du montage visuel.


Crédit photographique

Choix prioritaire
CONTEXTE : cas où l'image est partagée à l'externe sans approbation finale par la Sépaq

Emplacement : en marge de l'image ou en petite typographie directement sur l'image : diffuseur de l'image (Sépaq) sans mention du photographe

Exemple : Photo : Sépaq

Choix secondaire
CONTEXTE : le lieu est identifié en titre et l'attribution du crédit est vérifiable avec certitude

Attention – si vous appliqué ce choix, vous devez être absolument certain de la juste attribution du crédit à l'image associée.

Emplacement : en marge de l'image ou en petite typographie directement sur l'image : nom du photographe

Exemple : Photo : Gilbert Leduc

Choix mention du lieu et du photographe
CONTEXTE : le lieu n'est pas identifié en titre et l'attribution du crédit est vérifiable avec certitude.

Attention – si vous appliqué ce choix, vous devez être absolument certain de la juste attribution du lieu et crédit à l'image associée.

Emplacement : en marge de l'image ou en petite typographie directement sur l'image : nom du lieu, nom du photographe, Sépaq

Exemple : Photo : parc national du Bic, Gilbert Leduc, Sépaq

Dans certains cas, afin de valoriser la destination en contexte publicitaire, le crédit se verra adjoindre un symbole de marqueur devant la typographie. Cette mesure permettra de faire apparaitre le nom complet du lieu décrit (localisation du paysage, nom du chalet, etc.) en plus du nom du photographe (voir exemple ci-contre).

Autre possibilité

Sur des projets comme des panneaux d'interprétation, des expositions muséales ou sur des documents volumineux, les crédits photographiques peuvent être regroupés dans un espace texte commun. Souvent à la fin du parcours de visite (plus rarement au début), au côté des fonctions et noms des collaborateurs au projet.

Contexte d'utilisation sans crédit

Le crédit photographique sera absent sur la majorité des exécutions visuelles numériques (habillage de site Web, bannières Web, etc.) de même que sur certains placements surdimensionnés (panneaux autoroutiers, banderoles, kiosques, etc.).

Exemple de positionnement avec inclusion d'un marqueur et du détail de la destination


Positionnement du numéro d'établissement d'hébergement du ministère du Tourisme du Québec

En tout respect des directives du ministère du Tourisme au sujet de la publicité sur l'hébergement touristique au Québec, nous avons l’obligation d’apposer un numéro d’établissement sur toute publicité (imprimé, numérique, vidéo, etc.) qui mentionne d’une manière spécifique le secteur d’un territoire associé à un numéro. Dans le cas des établissements hôteliers, les numéros doivent apparaître en tout temps lorsque l'hébergement est promu. Ces numéros sont connus des responsables en établissement.

Pour connaître toute la réglementation, veuillez consulter la page du ministère du Tourisme: https://www.quebec.ca/tourisme-et-loisirs/hebergement-touristique-courte-duree/#c42352

Vous trouverez dans le lien ci-dessous différents exemples fictifs pour vous aider à bien positionner ces numéros sur les visuels.

Voir les exemples

Positionnement du numéro d’hébergement obligatoire du ministère du Tourisme du Québec


Coordonnées téléphoniques

Positionnement sur l'image

Ces coordonnées sont régulièrement absentes sur les placements numériques, les imprimés petits formats ou l’affichage extérieur au profit des coordonnées Web (URL).

Où les intégrer?

Sur les publicités, les coordonnées téléphoniques apparaissent en complémentarité de l’URL Web de 2 façons possibles : à droite de celle-ci (avec une ligne verticale les séparant) ou en dessous.

Très rarement, le numéro téléphonique 1 800 665-6527 apparaitra en dualité avec le numéro local avec une ligne verticale les séparant (en pareil cas, l’URL se trouvera en dessous).

Lorsqu’elles apparaissent sur des documents imprimés informationnels ou promotionnels, les coordonnées téléphoniques de l’établissement se retrouvent dans le bloc texte des coordonnées complètes (avec l’adresse). Le numéro de téléphone général de réservation (1 800...) se retrouve comme sur les publicités, en complémentarité de l’URL.

Choix du numéro

Le choix du numéro de téléphone utilisé dépendra de la capacité de réponse et de la disponibilité (heures d’ouverture), mais aussi de la pertinence selon le contexte pour servir adéquatement la clientèle.

Numéro principal à diffuser

La grande majorité des actions où les coordonnées téléphoniques apparaissent utiliseront le 1 800 665-6527 parce que le client peut y recevoir toutes les informations générales en plus de conclure ses transactions s’il le désire.

Dans les brochures à large diffusion (souvent obligatoires dans nos présentoirs) comme Séjours en nature, Découvrez nos parcs nationaux ou Chasse et pêche Sépaq, le numéro 1 800 665-6527 devrait toujours être présent. Les outils imprimés thématiques destinés aux salons de consommateurs comme Prêt-à-camper, Véhicules récréatifs ou Chalet Modik, devraient aussi arborer le numéro de téléphone général de réservation.

Des exceptions

En contexte publicitaire, des établissements comme Sépaq Anticosti, l’Aquarium du Québec, le Parc de la Chute-Montmorency et les établissements hôteliers utiliseront leur propre numéro sans frais.

Les publicités locales faisant la promotion de produits spécifiques offerts uniquement dans un établissement utiliseront le numéro de la ligne directe répondant le mieux au besoin d’information de la clientèle (activités locales, produit très précis, etc.) Cette même logique s’appliquera à l’occasion sur les dépliants et brochures spécifiques aux offres de certains établissements.